Prise en charge

Prise en charge

À Anjou Centre dentaire d’urgence, si lors d’un de vos examens de routine vous présentez des signes de maladies parodontales, nous vous prendrons en charge rapidement. Dès que nous notons un code PSR de 3, dans une section de votre bouche, le dentiste et l’hygiéniste conviendront avec vous d’un plan d’action.

Dans un premier temps, l’hygiéniste dentaire révisera avec vous les techniques de brossage, de soie dentaire et intègrera l’utilisation de brossettes interdentaires à votre routine quotidienne. Dans un deuxième temps, nous fixerons d’un moment ensemble pour faire une charte parodontale et dans un dernier temps, si le besoin est, des traitements vous serons proposés pour guérir et stabiliser la maladie selon le cas.

Instructions d’hygiène

Technique de brossage :

Revoir votre technique et l’ajuster vers une technique plus efficace si nécessaire.

On prend malheureusement souvent le brossage comme une technique acquise et comme étant un moyen suffisamment efficace dans l’entretien de notre bouche, mais sachez qu’il en est tout autrement. Avec le temps et l’expérience, nous avons réalisé que peu de gens pratiquent une bonne méthode de brossage et rare sont ceux qui comprennent le but réel de celui-ci. Comme l’objectif ultime du brossage se résulte à désorganiser le biofilm en détruisant la colonie bactérienne, la technique est très importante.

Rappelez-vous ! Les bactéries aiment les endroits sombres, humides et chauds. Les endroits à privilégiés lors du brossage sont : la jonction dent/gencive (et non le milieu et le bout des dents comme plusieurs pensent) et l’interdentaire (entre les dents). Le biofilm ne disparait pas si facilement, plusieurs coups de brosse sont requis pour la désorganiser. C’est pourquoi, nous suggérons un brossage d’environ deux minutes. Le plus important, assurez-vous de passer partout et de passer un certain temps à chacun de vos sextants (groupe de dents).

Le brossage constitue seulement 60 % (si fait efficacement) du nettoyage quotidien de vos dents. L’autre 40 % sera atteint avec le nettoyage interdentaire, c’est-à-dire avec la soie et la brossette interdentaire.

La technique recommandée se nomme Bass. Voici une courte vidéo vous démontrant la technique à reproduire à la maison :

Technique de nettoyage interdentaire 

Revoir votre technique de soie dentaire et l’ajuster vers une technique plus efficace si nécessaire. Ajouter et démontrer la technique de brossette interdentaire. Choisir avec vous la ou les grandeurs appropriées.

Lorsque les tissus gingivaux sont sains, l’utilisation de la soie dentaire peut s’avérer suffisante. Par ailleurs, son manque de popularité est palpable, peu de personne la passe et la majorité en paie malheureusement le prix en vieillissant. Un autre outil tout aussi efficace, sinon plus dans certains cas (surtout chez les gens souffrant de maladies parodontales) gagne en popularité depuis quelques années : la brossette interdentaire.

Bien que la brossette interdentaire existe depuis quelques décennies, ce n’est que depuis peu qu’elle est de plus en plus recommandée par les professionnels de la santé buccodentaire.

 

Soie dentaire :

À passer une fois par jour, idéalement le soir et AVANT le brossage. Les surfaces interdentaires bien nettoyées assureront une certaine adsorption du fluor ajouté dans votre dentifrice lors du brossage. J’aime bien dire à mes patients une phrase qui fait pour moi aussi beaucoup de sens et de logique : On époussette et ensuite on passe l’aspirateur. Vous ne l’oublierez plus.

Voici une courte vidéo de la technique concernant la soie dentaire :

Brossettes interdentaires :

À passer idéalement le soir après la soie dentaire et avant le brossage pour les mêmes raisons qu’évoquées ci-dessus à propos de la soie dentaire. Le choix de vos besoins en matière de brossette interdentaire revient à votre hygiéniste dentaire. Lui seul peut déterminer la grandeur que vous avez de besoin. Une brossette trop petite sera inefficace et une grosse pourrait créer des blessures.

Technique d’utilisation: Voici une courte vidéo sur la technique à utilisée pour les brossettes interdentaire :

Et le rince-bouche ?

L’utilisation d’un rince-bouche commercial, n’est pas très recommandée en général. La raison est fort simple. Le pH de la majorité des rince-bouches, sauf quelques exceptions, est très acide et ce type d’environnement est peu favorable pour la santé de votre bouche. Encore une fois, si vous aimez rincer votre bouche, sachez qu’il n’est pas obligatoire de le faire, mais votre hygiéniste pourra vous en recommander un selon vos besoins.

Par ailleurs, il existe quelques rince-bouches recommandés sous prescription pour aider à stabiliser la maladie parodontale. Dans ce cas, votre professionnel pourrait vous en recommander.

 Rappels et confidences 

Pour mettre toutes les chances de votre côté pour enrayer la maladie parodontale, vous devez :

Votre mission

Une fois les recommandations d’hygiène faites, vous repartirez chez-vous avec les outils, l’intention et la motivation nécessaire pour amorcer un réel changement et ainsi apporter une vraie différence au niveau de votre santé buccodentaire.

Pour intégrer une nouvelle habitude, il faut compter 21 jours. Laissez-vous la chance et le temps d’aimer la sensation que ces nouvelles habitudes vous procureront. Même nous, hygiénistes dentaires, avons envie de tricher certains soirs. Eh oui. Vraiment. Nous sommes humains et soyons francs, il n’y a rien de plaisant à passer la soie dentaire! Par contre, trop conscients des risques que pourraient engendrer ce genre de relâchement, nous préférons nous résoudre à la passer.

Charte parodontale

Le rendez-vous de la charte parodontale est fixé avec vous dans un délai entre deux et quatre semaines suivant le rendez-vous où nous avons dépisté et diagnostiqué le problème parodontal. Cette période est nécessaire à l’intégration des nouvelles habitudes et celles-ci devraient déjà grandement enrayer l’inflammation de vos gencives qui est réversible. Qui dit inflammation des gencives dit possibilité de pseudo-poche. Le temps et les nouvelles habitudes élimineront les pseudo-poches pour nous laisser seulement les endroits ayant un réel problème, c’est-à-dire, les poches parodontales (irréversibles).

Durant votre rendez-vous réservé pour faire votre charte parodontale, l’hygiéniste dentaire révisera avec vous, si nécessaire, les techniques démontrées lors du rendez-vous de routine et ajustera, peut-être, la grandeur de vos brossettes. Ensuite, elle procédera à la prise de mesures parodontales à l’aide de la sonde parodontale.

Voici, ci-contre, la charte parodontale utilisée à notre cabinet dentaire :

Comprendre la charte

Chaque dent est associée à un numéro. La bouche est séparée en quatre quadrants (1-2-3 et 4). Les dents sont numérotées de 1 à 8. Notez que les dents du centre correspondent à la dent numéro 1. Donc si nous voulons noter les mesures de la dent numéro 6 qui se trouve dans le quadrant 4, nous écrirons dans l’encadré associé à la dent #46.

 

Chaque dent est scrutée à la loupe

Six mesures sont prises à chacune des dents et sont notées sur votre charte parodontale. Chacun des endroits qui mesurent plus de 4mm sont notés en rouge (voir image ci-dessus) et auront besoin d’un traitement supplémentaire que l’on appelle surfaçage radiculaire.

Sur cette même charte, d’autres éléments seront aussi notés, comme :

  • Mobilité dentaire
  • Atteintes de furcation
  • Récessions
  • Gencive attachée est inadéquate
  • Type de perte osseuse (horizontal ou vertical)
  • Présence d’abcès parodontal

Mobilités dentaires 

C’est le degré de la dent à bouger d’en avant en arrière, de gauche à droite et avec ou pas de dépression (lorsque nous appuyons sur la dent, elle reste coincée pour un certain temps vers l’intérieur). Voici comment les classifions :

Classe I : La dent bouge d’environ 1 mm dans chaque direction.

Classe II : La dent bouge de plus de 1 mm dans chaque direction, mais sans dépression dans la poche parodontale,

Classe III : La dent bouge beaucoup et avec dépression dans la poche parodontale.

Atteinte de furcation

La furcation correspond à l’endroit où les racines prennent une direction différente dans l’os. Cet endroit est normalement recouvert d’os alvéolaire, mais dans un cas de parodontite, il se peut que la furcation se découvre tranquillement.

L’atteinte de la furcation se dépiste principalement à la radiographie, mais lorsqu’elle est très avancée, elle peut être visible à l’œil nu. À la radiographie, on dépiste une lésion radio-opaque (espace noir) à l’endroit de la furcation. Tout comme la mobilité des dents, les atteintes de furcations sont classées selon trois degré :

Degré 1 : La sonde s’insère dans la furcation, mais pas plus loin que le centre de celle-ci.

Degré 2 : La sonde s’insère dans la furcation, plus loin que le centre de celle-ci.

Degré 3 : La sonde s’insère de complètement dans la furcation et est visible de l’autre côté.