Maladies parodontales

Maladies parodontales

Thérapie parodontale

Plusieurs signes indiquent le début d’une maladie parodontale (de gencive). Consultez un dentiste si vous éprouvez l’un ou plusieurs des symptômes suivants :

  • Une mauvaise haleine persistante
  • Des gencives sensibles
  • Des saignements lors du brossage des dents ou de l’utilisation de la soie dentaire
  • Des gencives rouges ou gonflées
  • Des dents qui bougent
  • La perte d’une ou de plusieurs dents
  • Une ou des dents qui changent rapidement de position

Les maladies parodontales sont la première cause de la perte des dents chez les adultes. Près de 75 % des adultes souffriront de problèmes des gencives, à divers degrés, au cours de leur vie.

 Surveillez vos gencives

L’enflure et le saignement des gencives sont les premiers signes d’une infection causée par des bactéries. Si ces symptômes sont ignorés, l’infection peut se propager et détruire les os et tissus qui soutiennent les dents. Les dents peuvent éventuellement tomber si elles perdent leur support osseux.

Qu’est-ce qu’une maladie parodontale?

« Paro » signifie autour et « odonte » fait référence aux dents. Les maladies parodontales sont donc des infections des structures qui entourent les dents, c’est-à-dire les gencives, le ligament parodontal et l’os alvéolaire. Dans les premiers stades de la maladie parodontale (gingivite), l’infection affecte seulement les gencives, mais dans les formes les plus graves de la maladie, tous les tissus sont atteints.

Certaines bactéries présentes dans la plaque dentaire causent cette infection de la gencive. Cette maladie peut également affecter votre santé globale car elle est associée à d’autres problèmes de santé comme les maladies cardiaques et certains troubles pulmonaires.

La parodontite est commune mais peut être facilement prévenue. Elle est généralement le résultat d’une mauvaise hygiène buccale. Un brossage des dents au moins deux fois par jour, l’utilisation de la soie dentaire tous les jours et des examens dentaires réguliers peuvent réduire considérablement vos chances de développer une parodontite.

Symptômes

Les signes et les symptômes de la parodontite peuvent inclure:

  • Gencives enflées;
  • Gencives de couleur rouge vif ou violacé;
  • Gencives sensibles au toucher;
  • Dents qui paraissent plus longues (récession gingivale);
  • Nouveaux espaces entre vos dents;
  • Pus entre vos dents et les gencives;
  • Mauvaise haleine;
  • Mauvais goût dans la bouche;
  • Dents mobiles;
  • Changement dans la façon dont vos dents s’emboîtent lorsque vous mordez (occlusion)

Quand consulter un dentiste?

Des gencives saines sont fermes et de couleur rose pâle. Si vos gencives sont gonflées, rouge foncé, si elles saignent facilement ou présentent d’autres signes ou symptômes de la parodontite, consultez votre dentiste le plus rapidement possible. Plus tôt vous consultez, meilleures sont vos chances de réparer les dommages causés par la parodontite et de prévenir d’autres problèmes de santé plus graves.

Causes de la maladie parodontale

La parodontite débute avec l’accumulation de plaque dentaire – un film collant composé principalement de bactéries. La plaque se forme sur vos dents lorsque les amidons et les sucres des aliments interagissent avec les bactéries normalement présentes dans la bouche. Le brossage et la soie dentaire enlèvent la plaque mais celle-ci se reforme rapidement (en 24 heures).

La plaque qui reste sur vos dents plus de deux ou trois jours peut durcir, se transformer en tartre et s’accumuler près de la gencive. Le tartre peut aussi se former en raison de la teneur en minéraux de la salive. Le tartre rend l’élimination de la plaque plus difficile et agit comme un réservoir de bactéries. Vous ne pouvez pas vous débarrasser du tartre par le brossage ou la soie dentaire; un nettoyage dentaire professionnel est essentiel pour l’éliminer.

Plus la plaque et le tartre restent sur vos dents, plus les dommages sont importants. Dans un premier temps, ils causeront une irritation et une inflammation de la gencive à la base de vos dents. On parle alors d’une gingivite, la forme bénigne de la maladie parodontale.

L’inflammation provoque des « poches » entre les gencives et les dents

Avec le temps, l’inflammation provoque des « poches » entre les gencives et les dents. Ces espaces se remplissent de plaque, de tartre et de bactéries. Les bactéries produisent des endotoxines (un sous-produit de leur propre métabolisme) qui sont en grande partie responsables de l’inflammation autour des dents. Au fil du temps, ces poches deviennent plus profondes, les bactéries s’y accumulent et progressent éventuellement sous la gencive. Ces infections profondes causent une perte de tissu et d’os. Si une quantité importante d’os est détruite, vous risquez de perdre une ou plusieurs dents.

Facteurs de risque de maladies parodontales

Les différents facteurs qui peuvent augmenter votre risque de parodontite sont les suivants:

  • Gingivite;
  • Hérédité;
  • Mauvaises habitudes de santé bucco-dentaire;
  • Usage du tabac;
  • Diabète;
  • Vieillissement;
  • Diminution de l’immunité (causée par exemple par la leucémie, le VIH / SIDA ou la chimiothérapie);
  • Mauvaise alimentation;
  • Certains médicaments;
  • Changements hormonaux (tels que ceux liés à la grossesse ou à la ménopause);
  • Toxicomanie;
  • Restaurations dentaires mal ajustées ou défectueuses;
  • Problèmes d’occlusion.

Traitements des maladies parodontales

Le traitement de la parodontite a pour but de nettoyer les « poches » autour des dents et de prévenir les dommages à l’os qui soutient les dents. Les traitements peuvent être effectués par les parodontistes, les dentistes ou les hygiénistes dentaires et doivent être accompagnés d’une routine quotidienne d’hygiène bucco-dentaire exemplaire.

Traitements non-chirurgicaux

Si la parodontite n’est pas à un stade avancé, le traitement peut inclure des procédures moins invasives:

  • Détartrage: pour éliminer le tartre et les bactéries à la surface des dents et sous les gencives. Peut être réalisé à l’aide d’un dispositif à
  • Surfaçage radiculaire: pour lisser les surfaces rugueuses sur les racines des dents, ce qui limite entre autres l’accumulation de tartre et d’endotoxines bactériennes.
  • Antibiotiques: votre parodontiste ou votre dentiste peut recommander l’utilisation d’antibiotiques topiques ou oraux pour aider à contrôler l’infection bactérienne. Les antibiotiques topiques peuvent inclure un rince-bouche ou un gel inséré dans l’espace entre vos dents et les gencives après avoir procédé à un nettoyage en profondeur. Toutefois, les antibiotiques oraux peuvent s’avérer nécessaires pour éliminer complètement les bactéries qui causent l’

Traitements chirurgicaux

Dans le cas d’une maladie parodontale avancée, les traitements non-chirurgicaux et une bonne hygiène buccale ne suffisent pas.

Un ou plusieurs traitements chirurgicaux parmi les suivants peuvent alors être nécessaires :

Chirurgie de réduction des poches parodontales :

votre parodontiste fait de minuscules incisions dans votre gencive de sorte qu’une section de tissu mou puisse être soulevée, exposant les racines et permettant un détartrage et un surfaçage plus efficaces. Comme la parodontite provoque souvent une perte osseuse, l’os sous-jacent peut être remodelé avant de suturer la gencive en place. Après la guérison, il est plus facile de nettoyer ces zones et de maintenir les tissus des gencives en bonne santé.

Greffes de tissus mous :

pour contrer la récession gingivale, une petite quantité de tissu du palais ou d’un autre endroit est prélevée et greffée au site affecté. Cette procédure permet de couvrir les racines exposées et de donner à vos dents une meilleure

Greffe osseuse :

cette procédure est effectuée lorsque la parodontite a détruit l’os entourant la racine de votre dent. La greffe peut être composée de petits fragments de votre propre os, d’os synthétique ou d’os provenant d’un donneur. La greffe osseuse aide à prévenir la perte des dents en solidifiant leur point d’ancrage à la mâchoire.

Régénération tissulaire guidée :

cela permet la régénération de l’os qui a été détruit par les bacté Votre dentiste place une pièce de membrane biocompatible entre l’os existant et votre dent. Le matériau empêche les tissus indésirables de pénétrer dans la zone de guérison, ce qui permet à l’os de se régénérer.

Application de dérivés de la matrice amélaire :

une autre technique consiste à appliquer un gel à la racine de la dent malade. Ce gel contient les mêmes protéines présentes lors du développement de l’émail des dents et stimule la croissance de tissus de d’os sains.